Open Innovation dans l’industrie : Pourquoi le Covid est vecteur de transformation ?

2 femmes collaborent ensemble secteur industriel

Comme tous les secteurs, le secteur industriel a connu des bouleversements durant la pandémie de COVID-19. En quelques mois seulement, les chaînes d’approvisionnement ont été interrompues, les fournisseurs ont été contraints de s’adapter (Open innovation) ou pire, de devoir fermer leurs portes.

En effet, la majorité des industriels ont créé une stratégie et une méthodologie d’Open Innovation en s’alignant sur de nouveaux objectifs, priorités et actions pour développer leur activité. Voyons ensemble comment ils s’y sont pris.

Quel impact sur la production ?

De nombreux fournisseurs et usines ont fermé suite au COVID-19. Beaucoup d’usines se sont ainsi retrouvées sans matières premières à la base de tout processus de fabrication.

Des entreprises comme Resource West ont trouvé un moyen de fabriquer les pièces dont elles avaient besoin. Cette entreprise américaine fabrique des évaporateurs qui traitent les eaux usées. Leur technologie peut également être utilisée pour assainir de grands espaces tels que les stations-service, les stades et les espaces publics.

Resource West évaporateur Open Innovation

Resource West a résolu son problème de pénurie de pièces en embauchant des ingénieurs tout juste sortis de l’université. Ces nouvelles recrues ont commencé à concevoir des pièces pouvant être fabriquées en matériaux composites grâce à la technologie d’impression 3D. Double avantage : internaliser la majeure partie de la chaîne d’approvisionnement et réduire les coûts.

Si Resource West n’avait pas pris ces mesures, elle aurait certainement perdu du chiffre d’affaires. Au lieu de cela, l’entreprise a même réussi à augmenté sa production de l’ordre de 20% malgré une pandémie mondiale.

Découvrez maintenant comment vous appuyer sur des méthodes éprouvées d’innovation et de R&D, et vous allez voir que c’est à la portée de tous !

Qu’est-ce que l’Open Innovation ?

Schémas Open Innovation versus Innovation fermée
Le haut du schéma représente l’innovation fermée (interne) qui permet de belles découvertes, mais aussi une difficulté reconnue à s’adapter aux marchés.

L’Open Innovation, aussi appelée “Innovation distribuée” ou “Innovation Ouverte” correspond à l’ensemble des processus d’innovation axés sur la collaboration et le partage de connaissances. Par conséquent, le processus de R&D n’est plus uniquement centré sur lui-même mais s’ouvre aux parties prenantes extérieures.

Il y a 20 ans, le terme open innovation – innovation ouverte – était proposé par le Professeur Henry Chesbrough, de Berkeley, pour décrire un ensemble de pratiques inventées par quelques entreprises américaines 20 ans auparavant. Aujourd’hui, où en sommes-nous vis-à-vis de l’Open Innovation ? Tendance de mode ou tendance durable ?

Pourquoi l’Open Innovation ?

personne tenant dans la main boule de voyant avenir Open Innovation

L’innovation ouverte est la condition sine qua non pour survivre. Le COVID-19 met les entreprises au défi d’innover pour rester compétititves. Les dirigeants doivent prévoir les incertitudes et les inconnues engendrées par la pandémie.

Une étude d’avril 2020 révèle que 80% des industriels ont été impactés par la pandémie. Parmi les principales préoccupations des dirigeants, on identifie plusieurs facteurs :

  • Incidence financière (effets sur les résultats opérationnels à l’avenir, la liquidité et les ressources en capital) : 71%
  • Potentiel de récession mondiale : 64%
  • Effets sur la main-d’œuvre/réduction de la productivité : 41%
  • Baisse de la confiance des consommateurs : 40%
  • Perturbations de la chaîne d’approvisionnement : 23%
  • Difficultés de financement : 19%
  • Manque d’informations suffisantes pour prendre de bonnes décisions : 17%

Pendant la pandémie, l’offre, la demande et la disponibilité de la main-d’œuvre ont été simultanément affectées.

Il est difficile de prévoir l’inconnu, mais savoir s’adapter est une qualité essentielle dans notre monde en évolution. Par exemple, l’adaptation des matériaux pour fabriquer des produits essentiels pour lutter contre le virus représente une tendance incontournable avec l’objectif de répondre rapidement aux besoins pour le personnel soignant.

L’Open Innovation : Comment ça marche ?

Pour mieux comprendre comment fonctionne l’Open Innovation, il est utile de comparer et de mettre en contraste ses principaux mécanismes en temps normal de ceux qui se manifestent en temps de crise.

Celles-ci fonctionnent quelque peu différemment dans les contextes interentreprises (B2B) que dans les contextes interentreprises-consommateurs (B2C). Quelques exemples pour clarifier ces mécanismes.

Exemple d’Open Innovation en B2C : Connect + Develop de Procter & Gamble

En 2001, Procter & Gamble lançait son programme Connect and Develop. Objectif: Détecter puis adapter des technologies brevetées proposées par des acteurs externes, organisé autour d’une plateforme qui réunit l’ensemble des départements de P&G mais aussi tous les acteurs externes intéressés.

Exemple d’Open Innovation en B2B : Les ventilateurs de Medtronic

Medtronic Open Innovation ventilateurs

Lors de la pandémie de Covid-19, Medtronic, l’un des leaders mondiaux des technologies, solutions et services médicaux, a rendu public le fichier de conception de ses ventilateurs (tout en renonçant aux droits de propriété intellectuelle).

Dès lors le Ventilator Training Alliance a été crée, une alliance qui offre aux professionnels de santé un accès à la formation à la ventilation via une application mobile sur iOS et Android.

Principal challenge de l’Open-Innovation : Le changement de culture interne

De nombreux industriels en France constatent une diminution de la demande. Ils cherchent des moyens de réduire leurs coûts d’exploitation et devenir plus efficients.

Tous les grands industriels ont connu des bouleversements et perturbations dans leurs chaînes d’approvisionnement. Les matières premières et les pièces détachées sont difficiles à trouver. D’autant plus que la distanciation physique et les mesures de sécurité supplémentaires sur le lieu de travail rendent difficile l’exécution de certaines tâches.

La pandémie a pour conséquence de nombreux changements dans l’organisation du travail et de la production. Par exemple, le travail en horaires décalés et les horaires de travail flexibles permettent de maintenir le niveau de production et d’assurer la sécurité des employés.

Ces changements favorisent les innovations qui permettront d’économiser des ressources et d’accroître l’efficacité sur le lieu de travail. À terme, ces innovations renforceront la chaîne d’approvisionnement et amélioreront la production. L’innovation ouverte est morte, vive l’organisation ouverte !

Vous souhaitez accélérer vos process d’innovation de la conception à la commercialisation ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *