Innovation produit : 95% des nouveaux produits échouent, nos conseils pour maximiser vos chances

avion en papier blanc sur fond blanc photo

Selon Clayton Christensen, professeur à la Harvard Business School, plus de 30 000 nouveaux produits sont lancés chaque année et 95% d’entre eux échouent. Il s’agit d’ailleurs du même taux de réussite que celui que j’avais avec les filles à l’université (ma méthode était clairement bancale).

Cela nous amène à la question suivante : Pourquoi les produits échouent-ils si souvent ? Du nouveau Coca-Cola, le New Coke en 1985 à la récente tentative de la marque Kohler de créer des toilettes équipées d’une IA et permettant de suivre les “mouvements” (à 5000€ tout de même), l’histoire est truffée de produits mal conçus et mal lancés.

Toilettes Kohler

Pour développer, lancer et faire adopter un produit à succès, faut-il une formule parfaite d’innovation produit, mêlant transpiration, calcul et chance ? Si c’est le cas pourquoi développer des nouveaux produits est-il si difficile ? Cela se résume bien souvent à un manque de ressources et de préparation en amont.

Voici nos 6 conseils pour assurer la réussite dans le développement de nouveaux produits :

1. Résoudre de vrais problèmes

Canevas de Greg Satell

Au fond, toute innovation produit est le résultat de la résolution des problèmes les plus fondamentaux. Cela nécessite une réflexion inverse de la manière dont les personnes ou les entreprises abordent les choses. Les concepteurs de produits qui ont eu le plus grand succès, suivent de très près les problématiques client.

Pour identifier les caractéristiques produit les plus pertinentes, il faut considérer chaque étape de l’utilisation d’un produit ou d’un service.

Il est essentiel de bien comprendre la voix du client. Mais comment l’écouter et le comprendre ? Identifier ses besoins, ses attentes et surtout, savoir y répondre ? D’abord, étudiez attentivement vos clients et l’usage qu’il fait de votre produit.

La pertinence de votre offre dépend pour beaucoup de la qualité de vos insights clients actuels.

2. Adopter une méthodologie de développement de produits sur mesure

Le choix de la méthodologie pour le développement de produits la plus efficace fait l’objet de nombreux débats, mais la réponse varie selon les secteurs et les entreprises.

La mise en place en place d’un process “étape par étape” est structuré et nécessite une réflexion approfondie avant qu’un produit ne passe d’une porte à l’autre. La méthode agile est largement utilisée dans le développement de logiciels, mais peut être problématique dans d’autres secteurs qui exigent des versions de produits plus calibrées.

Par exemple, les produits vendus au détail doivent généralement être approuvés six à douze mois à l’avance sans qu’il y ait d’écart dans les dates de lancement, et d’autres services comme les équipes produits et design peuvent ne pas être en mesure de s’adapter aussi facilement qu’une team de développeurs. Le fait de ne pas fixer des attentes claires peut entraîner de nombreuses perturbations au sein de l’entreprise.

Établissez une méthodologie de développement de produits qui fonctionne pour votre entreprise et qui est adoptée par toute l’équipe de direction.

Par exemple, la méthode du Design Thinking est particulièrement adaptée pour répondre aux problématiques complexes. Elle permet d’aller à la rencontre des utilisateurs, des consommateurs pour comprendre de manière fine leurs besoins, leurs problématiques et leurs envies.

3. Coordonnez-vous minutieusement avec toutes les parties prenantes

Un autre écueil dans le développement produit est que la plupart des petites entreprises ne comptent qu’une ou deux personnes pour incuber une idée. Il y a souvent un manque de coordination entre les départements tels que la partie marketing, commerciale et production dès le début. L’équipe marketing est souvent convaincue par sa démarche mais ne trouve pas le soutien de la direction, de la conception jusqu’à la réalisation.

Quel que soit le process choisi, il est important d’obtenir dès le début l’avis des parties prenantes sur le projet et de se mettre d’accord sur les non négociables du produit, le déploiement des ressources et la mise en place du rétroplanning du projet.

Pour garantir que les équipes traitent les sujets qui auront un réel impact sur le business de l’entreprise, il est nécessaire d’établir un langage commun entre la stratégie et les équipes innovation.

Stim a développé les profils d’ambition d’innovationCes profils associent aux enjeux stratégiques identifiés par l’entreprise des types d’activités innovation, des niveaux d’effort et d’investissements. On distingue 4 profils : le dérisqueur, le différenciateur, le performeur et le game-changer.

Les profils d’innovation selon Stim
Les profils d’innovation selon Stim

4. Fixez les hypothèses clés dès le début

De nombreux lancements de produits sont en retard parce que les décisions sont prises à la dernière minute. En effet, les principales hypothèses concernant le produit sont souvent erronées et ne sont remises en question que lorsqu’il est trop tard.

Dès le début, il faut évaluer évaluer les coûts (matières premières, humains), les prix cibles et les canaux cibles.

5. Ayez une vision à long terme de votre innovation produit avec la roadmap

Trop d’entreprises pensent à des sorties de produits par intervalles année par année. Par définition, si plusieurs produits sont lancés en plusieurs phases, ils devraient être à des stades de développement différents. Il est donc crucial de planifier en amont les tâches à réaliser et à répartir pour avoir une vue d’ensemble du projet.

6. Ayez une cadence appropriée

Un dilemme pour de nombreuses équipes Produit et Design revient souvent: la précipitation pour sortir trop de produits en même temps. Cela dilue la qualité des nouveaux produits et des lancements de produits. Cette dilution est fonction de ce qui suit :

  • Des ressources internes limitées, qui entrainent un focus moindre sur la production et le lancement du meilleur produit possible.
  • Une adoption limitée par les clients, car ceux-ci ne peuvent “absorber” qu’un nombre limité de produits en même temps.
  • Moins de temps pour évaluer le succès des produits et les ajustements nécessaires pour les futurs produits.

La première étape de la « pensée produit » est de déterminer le problème que vos utilisateurs cherchent à résoudre. Et c’est la raison principale, voire l’unique, pour laquelle ils achèteront votre produit.

Parce que l’avenir de votre entreprise pourrait déjà se jouer lors de votre prochain lancement produit.

Vous êtes convaincu par une approche orientée client dans le cadre de votre process d’innovation et souhaitez passer à l’action ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *